Critique | Mass Effect 2

Quand on repense Ă  l’OST de Mass Effect premier du nom, on se rappelle des thèmes magiques, hĂ©roĂŻques et apportant toute la dimension d’un grand film de science fiction au jeu. Le rĂ©sultat de ce second opus est il Ă  la hauteur des magistrales compositions du premier volet ou bien est ce un naufrage intersidĂ©ral ? RĂ©ponse !

Compositeurs : Jack Wall, Sam Hulick & Cie
Nombre de disque
s : 2 (Digital)
Nombre de pistes :
27
Durée totale : 1h55
Date de sortie : 2010

« La science-fiction est le moyen d’expression
par lequel notre misérable certitude
que demain diffĂ©rera d’aujourd’hui
de façon imprévisible peut être transmuée
en une attente impatiente et passionnante »
John Brunner

Reprenant le chemin des relais cosmodĂ©siques, Jack Wall reprend la baguette, entre deux Video Games Live, et repart aux cĂ´tĂ©s du commandant Shepard pour une nouvelle aventure galactique Ă  travers l’espace Concilien, toujours en compagnie de son compère Sam Hulick et sa clique.

DĂ©s que les premières notes rĂ©sonnent, on remarque un changement assez radicale: l’ambiance Ă©pique des thèmes du premier volet s’est transformĂ©e pour devenir beaucoup plus sombre et mĂ©lancolique, Ă  l’image du jeu. On retrouve, tout de mĂŞme, la patte inimitable de Jack Wall et ses sons Ă©lectroniques, uniques, qui caractĂ©risaient les morceaux du premier opus.

On aura parfois aussi le plaisir de rĂ©entendre les grands thèmes de Mass Effect, remixĂ©s pour l’occasion sans compter que l’OST du premier est disponible Ă  l’Ă©coute dans les quartiers du capitaine, sur le Normandy.

The Normandy Reborn
Mention spĂ©ciale pour ce titre qui est tout simplement extraordinaire. Reprenant un des grands thèmes de Mass Effect et en empruntant Ă  d’autres OST (comme celle de Starship Troopers, Blade Runner…), ce titre vĂ©hicule une Ă©motion particulièrement intense et on retrouve ce frisson qu’on Ă  ressenti en voyant Daniel Jackson dĂ©couvrir la porte des Ă©toiles pour la première fois, dans un cĂ©lèbre film de science fiction. Sortez les mouchoirs quand vous verrez les images qui correspondent.

Freedom’s Progress
Ce titre nous plonge dans une ambiance sombre et violente, mĂ©lancolique et teintĂ©e de suspens, Ă  la limite de l’horrifique. Ce qui colle parfaitement Ă  l’ambiance du jeu. On aurait très bien imaginĂ© un thème pareil dans Silent Hill.

Humans are disappearing
Cette musique est tout Ă  fait reprĂ©sentative de l’ambiance globale du jeu, sombre, mĂ©lancolique et lancinante.

On notera toutefois des mĂ©lodies moins prĂ©sentes, plus en retrait, que dans le premier opus et, parfois, un peu moins porteuse. Mais, l’OST fait son effet et les thèmes, tout bonnement extraordinaires, accompagnent Ă  merveille des scènes d’intensitĂ© sombres et Ă©piques. Et on retrouve, avec grand plaisir, les grandes mĂ©lodies du premier volet qui sont en train d’entrer dans la mĂ©moire collective.

Une fois de plus, Jack Wall, Sam Hulick & Cie, nous livrent une bande originale digne d’un grand film de science fiction Ă  l’amĂ©ricaine et on se laisse emporter dans un voyage intergalactique, vers les plus sombres recoins de l’espace. Une oeuvre dont la qualitĂ© Ă©gale, voir surpasse, celle de Mass Effect, et l’ambiance sombre, violente et lancinante fait son office et nous donne des sueurs froides lors de certaine scènes.

Deux questions demeurent toutefois en suspens : la Team Wall remettra t elle le couvert pour Mass Effect 3 et sera t elle en charge de l’OST du film Mass Effect ?

On croise les doigts !


Comments are closed, but you can leave a trackback

Comments are closed.